Est-ce que la pilule du lendemain peut mettre fin à une grossesse ?Est-ce que la pilule du lendemain peut mettre fin à une grossesse ?

La pilule du lendemain est un médicament servant à empêcher une grossesse d’avoir lieu. En général, elle est réservée  aux femmes ayant eu un rapport sexuel non protégé ou dont une méthode contraceptive a échoué. Par contre, celle-ci se destine exclusivement à la contraception d’appoint. Il est déconseillé de s’en servir en matière de moyen principal de contraception. Ce type de médicament n’a pas de l’efficacité pour interrompre une grossesse déjà implantée. Celui-ci agit pour retarder ou empêcher l’ovulation. Gardez à l’esprit que cette méthode d’urgence ne peut pas remplacer la pilule abortive. Cette dernière peut provoquer l’interruption de grossesse établie. La contraception d’urgence est une option efficace pour prévenir une grossesse après un rapport sexuel non protégé, mais elle n’est pas aussi efficace que les autres méthodes de contraception et n’est pas recommandée pour une utilisation de routine. En outre, la pilule du lendemain ne peut pas protéger une femme contre les infections sexuellement transmissibles.

Les précautions à prendre en compte pour utiliser correctement cette méthode

Une femme ne devrait pas utiliser cette méthode lorsqu’elles sont enceintes. Pourtant, ce médicament peut réduire les risques de grossesse lorsqu’il est utilisé convenablement. De nombreuses femmes ont pris cette pilule sans complications graves. Mais c’est une bonne idée de demander à un médecin des interactions possibles avec d’autres traitements. Les effets indésirables potentiels sont très rares. Ils peuvent être des saignements irréguliers, des maux de tête, des nausées et des douleurs à l’estomac, mais ces effets secondaires sont rarement sévères. Ne prenez pas cette pilule si vous pensez être déjà enceinte et gardez à l’esprit qu’elle peut interagir avec certains médicaments. Certaines femmes peuvent utiliser cette méthode d’urgence. Cela inclut celles qui ne peuvent pas utiliser de contraception hormonale. Les filles de moins de 16 ans ont également la permission de l’utiliser.