Maserenite Bonnes Pratiques Arrêt cardiaque : comment réagir ?

Arrêt cardiaque : comment réagir ?Arrêt cardiaque : comment réagir ?

Une personne victime d’un arrêt cardiaque perd d’abord son pouls, puis sa conscience, et enfin sa capacité à respirer. Il est essentiel d’agir le plus rapidement possible dans ces cas-là. Pourquoi est-ce si important ? Car lorsque le cœur d’une personne s’arrête, si vous n’essayez pas d’une manière ou d’une autre de rétablir la fonction naturelle du cœur, il ne se rétablira pas de lui-même. Dans cet article, nous allons vous expliquer tout ce que vous devez savoir sur comment intervenir en cas d’arrêt cardiaque.

Qu’est-ce que la réanimation cardio-pulmonaire ?

L’essentiel est d’apprendre à pratiquer la réanimation cardio-pulmonaire (RCP). C’est une manœuvre d’urgence qui s’effectue lorsque le cœur s’arrête de battre et qui, selon l’American Heart Association, double ou triple les chances de survie. Quarante pour cent des arrêts cardiaques extrahospitaliers ne sont pas réanimés avant l’arrivée des services d’urgence. En fait, seuls 10 % des arrêts cardiaques extrahospitaliers survivent.

Chaque minute qui passe sans réanimation réduit les chances de survie de 10%. En d’autres termes, si une personne est victime d’un arrêt cardiaque et qu’elle reste sans surveillance pendant 10 minutes, ses chances de survie sont quasiment nulles. Ces chiffres rendent indispensable que la première personne, dite secouriste se trouvant confrontée à une personne tombée au sol, sache comment agir, ou du moins ait une idée de comment utiliser un modèle d’électrode défibrillateur. Tout le monde peut être victime d’un arrêt cardio-respiratoire et tout le monde peut aider tout le monde en pratiquant la RCP.

Les étapes de la chaîne de survie

Les étapes connues sous le nom de « chaîne de survie » qu’un premier intervenant doit suivre sont simples. Elles permettent de gagner du temps jusqu’à la mort, à condition de détecter rapidement que la personne a besoin d’aide, d’activer les services d’urgence et de faire quelque chose. Mais comment agir si vous voyez que quelqu’un a besoin de votre aide ?

Reconnaître et demander de l’aide : si vous voyez qu’une personne est prostrée sur le sol, vous devez vous approcher d’elle. Et si elle ne répond pas à votre appel, demandez de l’aide par téléphone aux services d’urgence. Ils vous guideront dans les étapes suivantes, que vous soyez seuls ou accompagnés. Vous pouvez également vérifier si la personne au sol respire, mais seulement si vous ne perdez pas de temps à le faire.

Demandez à quelqu’un d’aller chercher un défibrillateur semi-automatique, qui est disponible dans de nombreux lieux publics. S’il y a un défibrillateur à proximité, ce sont les services d’urgence qui guideront le premier intervenant dans son utilisation.

Après la pandémie de coronavirus, et avant de commencer la RCP, assurez-vous que le spectateur et la victime portent tous deux un masque. Si le témoin porte des gants, c’est encore mieux.

Des compressions thoraciques vigoureuses au centre de la poitrine à un rythme de 100-120 par minute : Pour ce faire, placez vos mains jointes l’une sur l’autre au centre de la poitrine, au-dessus du sternum, les coudes tendus. Et laissez le poids de votre corps tomber à une profondeur de 5 à 6 cm au-dessus du centre de la poitrine. Il est important de vérifier qu’il s’enfonce et se rallonge lorsque la main est soulevée. Parfois, il est utile de se souvenir d’une chanson entraînant qui vous aide à garder un rythme de 100-120 compressions par minute et à ne pas vous arrêter.